Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les histoires d'Alice

Les histoires d'Alice

Quelque part entre poussière de fée et dinosaures mutants, Alice raconte

Emerald City

 

Série en 1 saison, dix épisodes

 

Avec Adria Arjona (Dorothy Gale), Ana Ularu (West), Oliver Jackson-Cohen (Lucas/Rohan), Stefanie Martini (Langwidere), Gerran Howell (Jack), Jordan Loughran (Tip/Ozma) et Vincent D'Onofrio (le Magicien)

 

Vrai remake de la populaire histoire du Magicien d'Oz, Emerald City nous plonge dans l'atmosphère magique et pesante d'un pays merveilleux à l'aube d'une guerre. Dorothy devra faire appel à toute sa volonté et sa force pour maintenir les choses en ordre.

 

     Je me suis lancée dans cette série sans réfléchir, parce que le titre me plaisait. Je n'ai compris que sur le tard qu'il s'agissait d'une adaptation de plus du Magicien d'Oz de Lyman Frank Baum, une histoire datant de plus de cent ans qui a connu de très nombreuses reprises (malheureusement je n'en connais aucune, honte à moi : c'était donc une première !).

     Il n'existe pour l'instant que la première saison, mais les rumeurs disent qu'elle ne sera pas reconduite puisque n'étant pas assez suivie. J'espère avoir bientôt à mettre à jour cette information puisqu'il s'agit d'un fait que je ne comprends pas : il s'avère que j'ai tout simplement adoré cette série ; je l'ai suivie avec assiduité du premier au dernier épisode, ce qui est une chose extrêmement étonnante venant de ma part. ^^ 

     J'aurais bien du mal à mettre le doigt exactement sur ce qui m'a plu dans Emerald City, car il s'agit d'un ensemble de points totalement positifs mêlés avec aisance.

     En effet, commençons par parler de son aspect magique : les effets spéciaux sont vraiment très jolis, les décors et costumes pour la plupart très colorés. L'atmosphère est à cent pour cent celle d'un monde fantasy dans toute sa splendeur. Nous retrouvons sorciers et sorcières dotés de pouvoirs magiques (... ou pas) dans leur habitat naturel si j'ose dire ; tout est très travaillé pour rendre l'environnement le plus seyant possible à ces êtres surnaturels. J'ai tout particulièrement aimé le choix fait par les metteurs en scène de la belle ville de Barcelone pour figurer la cité d'émeraude, et du parc Güell pour être le palais du magicien d'Oz. Le côté féérique de ces endroits se mêle bien à l'histoire.

     Ensuite, voyons le jeu exceptionnel des acteurs entrant en jeu dans Emerald City. Parce qu'en plus d'être visuellement belle, la série est, à mon sens, vraiment très bien jouée. J'ai particulièrement aimé Ana Ularu, l'actrice jouant West, qui est un personnage avec beaucoup de relief et une personnalité très changeante. D'ailleurs, tous les personnages ne se contentent pas d'avoir un seul visage. Aucun n'est parfaitement lisse et parfait comme on en rencontre parfois. Tous changent de façon de faire, les acteurs changent de ton et de tenue selon le moment, l'entourage du personnage... [Attention ici (petit) spoiler] J'ai trouvé cela impressionnant de voir Lucas/Rohan, joué par Oliver Jackson-Cohen, changer de personnalité du tout au tout lorsqu'il retrouve la mémoire en retrouvant Glinda, sa femme, une sorcière. [Fin du spoiler, vous pouvez reprendre votre lecture :)].

     Enfin, pour couronner ces deux qualités qui sont en soit vraiment impressionnantes, notons que l'intrigue est complexe sans prendre la tête, et que les relations entre les personnages sont tout sauf simples, ce qui a rendu la série addictive à mes yeux. Les évènements découlent naturellement les uns des autres et les rebondissements sont présents dans tous les recoins de la série, puisque petit à petit on réussit à discerner tous les liens qui enchaînent les personnages entre eux.

 

En bref, Emerald City est une petite série très, très agréable à regarder que je conseille aux amateurs de magie. Ce fut pour moi une surprise très agréable.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angeline 23/05/2017 21:37

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) merci